Les missions de l’I.F.A.L.

Veille stratégique

Avant la création de l’I.F.A.L., il n’existait aucune structure de collecte, d’analyse et de diffusion au profit des amateurs d’armes.
Devant la mauvaise foi avérée du lobby Gun control, une maîtrise du renseignement s’impose !
Grâce à son réseau national et international, l’I.F.A.L. a réussi à désamorcer quelques chausse-trappes.
Ainsi, en 2001, nous avons pu éventer une manœuvre du G.R.I.P., visant à à bruler les armes sur la place publique à Bruxelles et avertir la U.R.S.TB-f qui a pu faire interdire cet autodafé, pour des raisons de sécurité publique et pour violation de la loi belge sur la destruction des armes !
En France, par 3 fois, l’I.F.A.L. a pu alerter les amateurs d’armes de maladresses de l’administration.

  • En 2002, alerter sur Internet des projet de décrets de Lionel Jospin, les amateurs d’armes se sont fortement mobilisés. Ils permirent ainsi à la F.F.T de mener un combat retardateur jusqu’à l’élimination du candidat Jospin de la course à la Présidence, par moins de 200 000 voix !
  • Mi 2004, l’administration semble avoir eu des velléités de remette sur la table à l’occasion des textes d’application des deux lois modifiant le décret de 1939.
  • Fin 2004, le gouvernement, par Ordonnance, a abrogé le décret de 1939 et l’a codifié dans un Code de Défense. Mais cette codification qui aurait du être réalisée à droit constant a cependant apporté des modifications restrictives pour les amateurs d’armes. Et ce n’est pas tout lors du projet de loi de ratification en mars 2005, d’autres mesures défavorables ont été introduites. Nous avons régit. Voir Fiche

O.N.U. & législations

La mission principale est de contrôler et d’évaluer les réglementations et les menaces internationales sur les armes, la chasser, le tir sportif et les autres sports ou loisirs concernés.
Il est évident la menace étant globale, la défense doit l’être également. Les agissements des ONG, de l’ONU, de l’Union Européenne et de chaque état sont surveillés autant qu’il est possible.
Cette activité est exercée de concert avec d’autres associations européennes et internationales.
La F.E.S.A.C. dont l’U.F.A. est membre, regroupe les principales associations européennes.
Le W.F.S.A. rassemble la majorité des organisations défendant le tir et les sports

Statistiques & documentation

De maladresses en erreurs, de statistiques faussées en mensonges éhontés, les hoplophobes font avancer leur agenda prohibitionniste. Aussi, en collectant des informations et en élaborant des argumentaires objectifs, l’I.F.A.L en coopération avec d’autres organisations Pro-Armes a pu construire une argumentation chiffrées pour contrer les arguties des officines Gun - Control.

Informations & communication

Les amateurs d’armes sont mal informés, voire désinformés par les médias traditionnels. Il est donc impératifs d’utiliser tous les moyens à notre disposition, pour pallier cette carence.
Nous utilisons les mensuels spécialisés : Action Guns et la Gazette des armes. L’A.N.T.A.C. se sert comme support du magazine Cibles Nous communiquons également du Net. Le site www.armes-ufa.com est les site officiel, mais d’autres sites ou des forum contribuent à cette action. De même, nos adhérents sont régulièrement informés par des communiqués ou des La fax alerte . Le site France-Armes-Liberté, tenu par un de nos militants, permet de communiquer par des mails - listes.

" Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui : Ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien. J. Claretie. "

Laisser un commentaire

s2Member®